LAMBARENA, Bach to Africa

par Patricia GRANGE-BOUÉ

Le coup de cœur musical dont je vais vous parler aujourd’hui n’est pas vraiment une création récente. Mais pour ma part, je viens de la découvrir et je pense qu’il y en a d’autres dans le même cas que moi. Et c’est bien dommage car cet album mérite vraiment d’être écouté par le plus grand nombre.

« Lambarena, Bach to Africa » est né en 1993 comme un hommage au Docteur Albert Schweitzer, orchestré par Hughes de Courson (compositeur et producteur français) et Pierre Akendengue (auteur, philosophe et guitariste gabonais). Albert Schweitzer est évidemment célèbre en Afrique et dans le monde entier en tant que médecin et pour l’action humanitaire qu’il a menée au Gabon, notamment en construisant un hôpital à Lambaréné. Mais Schweitzer était également musicien et spécialiste de Bach.

couverture album musique lambarena

Afin de lui rendre hommage, l’album « Lambarena » mêle donc de grands airs classiques de Bach à des rythmes indigènes de diverses ethnies du Gabon. Cantates, fugues, gigue et autres se marient aux percussions ainsi qu’aux chants et danses de cérémonies rituelles des Fang, M’boudi, Pounou et autres Obamba. Et ces deux mondes – musique classique et rythmes premiers – qui paraissent se situer aux antipodes l’un de l’autre s’harmonisent à la perfection.

Après « Lambarena », si vous souhaitez poursuivre votre découverte des univers des deux auteurs de cet album, vous pouvez écouter les deux derniers opus de Pierre Akendengue, « Gorée » (2006) et « Vérité d’Afrique » (2008) ; et dans le même style de métissage musical audacieux les deux volumes de « Mozart l’Egyptien » (1998 et 2005) d’Hughes de Courson.

Publicités

7 réponses à “LAMBARENA, Bach to Africa

  1. Mozart l’Égyptien est, je pense encore plus harmonieux… plus envoutant… c’est un avis partial , j’ai toujours préféré Mozart a Bach….

  2. Merci Patricia, je vais me procurer cet album.

    J’ai vu deux spectacles à Lyon où se mêlaient des morceaux de musique classique joués par l’orchestre national de Lyon et de la musique africaine, notamment des tambours africains, et j’avais adoré ce mélange.

    Dès que j’aurai cet album, je te ferai part de mes impressions.

  3. Ravie que cet album t’ait plu Kellie ! Depuis que je l’ai acheté, je l’écoute souvent et il va farfouiller jusqu’au plus profond de mes émotions !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s