Souleyman, un artiste engagé qui ouvre son cœur et son esprit aux autres

Par Sha’adeN

Compositeur, musicien, chanteur, Souleyman baigne dans la musique depuis plus de vingt ans. Des influences diverses, une spécialité en jazz, roots, soul et reggae lui confèrent un panorama artistique riche. Artiste de la diversité, Souleyman a un discours rempli de good vibrations. Des paroles positives, des sons ensoleillés, de quoi redonner le sourire et ouvrir la main à son prochain.

22H. Large sourire aux lèvres, Souleyman nous accueille autour d’un bon yassi. Le voyage culturel a commencé. Des instruments jonchent l’appartement. Les percus résonnent. Bienvenue dans l’univers de cet artiste toulousain dont la bonne humeur est communicative.


Un riche parcours

Vous avez un sacré CV musical. Racontez-nous un peu…

C’est une chance ! Je remercie le Tout Puissant de m’avoir fait naître dans une famille où la musique avait une très grande place, puis par la suite d’avoir pu côtoyer de très beaux artistes qui m’ont éclairé l’esprit sur la vision de ce métier. Je ne peux pas tous les nommer mais il y a notamment Denis Bovell, The Heptones, Mighty Diamonds, tous les musiciens du Yala Crew… Ces merveilleux artistes contribuent et ont contribué à l’équilibre de mon parcours aujourd’hui…

Vous avez fait le conservatoire de Toulouse, en classe jazz. Qu’est-ce que cette expérience vous a appris ? Vous a-t-elle ouvert à de nouveaux horizons artistiques ?

Effectivement, dans les années 88, je suis entré au conservatoire de Toulouse sur audition où une nouvelle classe de jazz s’était créée. J’en retiens un très bon apprentissage avec un professeur répondant au nom de Paul Férré. Ses oncles et son papa ayant accompagné Django Reinhardt, le plus grand guitariste de jazz manouche. J’ai vraiment apprécié cette période car j’ai appris plein de choses dans la musique, apprendre à lire, écrire la musique, découvrir l’harmonie… Qui plus est, Paul était vraiment un chic type.

Ensuite, de 1990 à 92, je suis entré au CIM (Centre d’Informations Musical) qui était à l’époque la grande école de jazz à Paris, pour y travailler l’arrangement et bien sûr approfondir la guitare jazz.

Evidemment, l’apport du jazz dans ma musique s’en ressent et ces périodes y ont grandement contribué. Elles m’ont permis d’évoluer, de prendre confiance en ma musique, et de rencontrer tout un tas de musiciens et musiciennes avec qui encore aujourd’hui je collabore. Oui, ma formation musicale m’a apporté beaucoup de choses positives.

Un artiste de la diversité

En quoi peut-on dire que votre musique traite du métissage et de l’ouverture au monde ?

Dans un premier temps, la musique que nous défendons est universelle. Le reggae à la base est une musique métisse qui, au fil du temps, a incorporé tout un tas de vecteurs multiculturels qui en font probablement l’une des musiques les plus métissées de la planète. On y retrouve de la soul, du funk, du blues, du jazz, du rock et diverses influences africaines qui sont essentiellement ses racines.

Notre message est un cri d’amour et d’unification de tous les peuples sans aucune exception. Et d’ailleurs la musique a vraiment cette force unificatrice entre les gens. C’est notre rôle, c’est avant tout pour cela que je fais de la musique, pour mixer les peuples autour de ma musique.

Et ça marche ! J’ai assisté à votre concert toulousain le 9 février dernier et j’ai été véritablement surprise de la mixité de votre public : jeunes, parents, anciens, blancs, noirs, métis, issus de toutes classes sociales, tous réunis autour de votre musique prônant l’ouverture d’esprit.

Vous êtes vous-mêmes métis. Sénégalais, d’origine guinéenne, vous vivez en France : que pensez-vous de la double, voire triple identité nationale ?

Sénégalais, guinéen, malien, nigérien, africain, ou tout simplement être humain, pour moi c’est la même chose ! A l’époque, il n’y avait pas de frontières et les familles étaient les mêmes. Maintenant je me réjouis d’avoir diverses identités. Pour moi c’est une force supplémentaire. J’appartiens à l’Afrique dont je suis issu et né, ainsi qu’à l’Europe où j’ai grandi et vis encore aujourd’hui. Le mélange de ces deux entités fait que je baigne dans ces deux cultures et je ne me sens que plus solide. C’est la richesse dans la diversité. Ceci dit, j’accorde une très grande importance à mes racines africaines. Mon père et ma mère sont peuls* et m’ont transmis un très grand héritage culturel.

Jah Blessed

Vous faites référence à Dieu dans vos paroles, revendiquez-vous votre foi dans vos textes ?

Complètement. La spiritualité est une composante fondamentale de mon existence, ce qui se ressent évidemment dans mes textes. La foi donne la force et permet d’apaiser l’âme.

Paix, liberté, dignité, unité !

Vous incitez à la prise de conscience collective et à la solidarité en prônant le peuple du monde et la défense des femmes, des enfants et des opprimés. C’est très positif, mais on pourrait vous reprocher un discours de « Superman » ?

Tu trouves que c’est un discours de Superman que de revendiquer plus de justice et d’égalité dans ce monde ? Je parle vraiment en toute humilité en prônant malgré tout une grande détermination, en espérant pleinement voir de mon vivant ou en tout cas pour celui de nos enfants une prise de conscience afin qu’on puisse respecter et retrouver des valeurs plus naturelles pour l’équilibre de notre planète.

Le mot de la fin ?

Faisons le bien autour de nous déjà et prônons l’amour universel. La musique est vraiment l’unificatrice de tous les peuples, je le crois vraiment !! Guidance ( = « conseils » en français) & protections !! One love !

Merci Souley de nous avoir permis de découvrir votre petit monde, et de nous avoir ouvert votre esprit d’amour et de tolérance.

Vous pouvez retrouver le premier album de Souleyman & The Yala Crew intitulé « La lumière ».

Pour plus d’infos : http://www.reverbnation.com/souleymanandtheyalacrew

* Les peuls sont un peuple de nomades d’Afrique ayant leurs propres histoire, culture, et langue.

Crédit photo : Vincent Macher

Publicités

2 réponses à “Souleyman, un artiste engagé qui ouvre son cœur et son esprit aux autres

  1. Merci Kellie, je suis ravie de te faire découvrir cet artiste, tu me diras ce que tu en penses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s