L’intervenante : Élodie Biscarrat

 

fiche ident-01

Je suis Élodie Biscarrat, intervenante artistique, membre de l’association Esprit Métis.

Si je devais me présenter en termes artistiques, je me définirais comme une graphiste vivant au quotidien avec le bricolage d’éléments de récupération que je rends hybrides, le tout enrichi par les rencontres.

Ma démarche

Au début de mes études je voulais faire du packaging, maintenant je m’intéresse à ces produits marketing et à leurs codes pour les détourner à des fins artistiques.

Mes expérimentations plastiques visent à creuser l’ambiguïté pour faire ressortir l’animalité des choses industrielles et la nature artificielle du vivant. Tout est question de point de vue, du rapport que l’on entretient avec la nature et avec la culture. Par exemple des objets manufacturés peuvent prendre des formes anthropomorphes et des êtres vivants devenir artificiels.

Changer de position, de regard, plus que détourner c’est retourner, et ainsi changer son rapport au banal et au quotidien en proposant une relecture.

Projet Formicans against earth 2011

Projet Formicans against earth en 2011

Je suis passionnée par de nombreux domaines artistiques : le graphisme et la sculpture/installation en passant par le design, la danse (pratiquée 10 ans), le théâtre (pratiqué 4 ans), le cinéma, la photographie, la peinture… Mes travaux plastiques sont donc empreints de toutes ces influences.

Mon parcours

J’ai commencé avec une option arts plastiques au lycée qui m’a confortée dans l’idée de poursuivre des études dans le domaine artistique. J’ai fait une prépa en arts appliqués, puis mon envie de me rapprocher du milieu professionnel m’a conduite vers un BTS en communication visuelle essentiellement tourné vers le marché économique.

L’engagement et la pratique artistique me manquant j’ai décidé de poursuivre ma troisième année en licence d’arts plastiques. J’ai alors suivi l’option médiation culturelle qui a animé ma volonté de continuer l’exploration du lien existant entre les outils de communication et l’art.

Une forte envie de partage de mes compétences, d’enrichissement mutuel et de lien avec les publics m’ont amené à suivre l’an dernier, à la fois un Master professionnel Pratiques Artistiques et Action Sociale et un Deug en Psychologie option psychogérontologie et sciences de l’éducation. Aujourd’hui en seconde année de master j’aimerais poursuivre mon projet professionnel dans cette voie.

Mon Expérience

J’ai déjà mené des projets en tant qu’intervenante artistique :
– auprès d’enfants de 3 à 6 ans et de 9 à 14 ans dans le Centre d’animation Monséjour à Bordeaux
– avec des personnes âgées dans l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) Résidence Aquitaine
– avec l’artiste Isabelle Kraiser auprès d’habitants d’un quartier en revalorisation de Lormont.

Atelier de customissation de bobines de fils avec des enfants pour le carnaval de st-médard en jalles 2012 (1)

Atelier de customisation de bobines de fils avec des enfants pour le carnaval de St-Médard En Jalles (1)

Réalisation à partir d'une bobine

Réalisation à partir d’une bobine

Atelier de customissation de bobines de fils avec des enfants pour le carnaval de st-médard en jalles 2012 (2)

Atelier de customisation de bobines de fils avec des enfants pour le carnaval de St-Médard En Jalles (2)

J’ai fait de la médiation culturelle pour le carnaval de Saint-Médard-en-Jalles en 2012 et de l’évènementiel pour le carnaval des deux rives, avec l’habillage de chars et de centres sociaux.
J’ai aussi eu l’occasion de participer à des expositions, des workshops, des stages dans des ateliers d’artistes comme avec le sculpteur Regis Pedros… Des expériences enrichissantes tant sur le plan artistique que humain.

Le projet FAIRE SIGNE

Notre corps qui est notre premier moyen d’expression est bridé dans notre société et j’ai été formée à communiquer visuellement. Ma démarche artistique me conduit à m’intéresser à la culture sourde, aux outils mobilisés pour communiquer. La langue des signes utilisée par certains sourds est un mode d’expression en volume.

La problématique principale que je souhaite soulever dans ce projet est donc celle du volume au sens du relief mais aussi en terme d’intensité. Quels sont les outils qui nous permettent de communiquer et comment peut-on s’exprimer et transmettre des messages autrement ?
Pour ce projet je vais suivre une initiation en Langue des Signes encadrée par une interprète diplômée.

Je vous attends pour une première rencontre mercredi 26 mars à 16h30 au centre
d’animation sociale et culturelle Saint-pierre à Bordeaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s